Assemblé et blanc

L’écran avance tout doucement entre les rhumes, les grippes et les gastros. Associés à la poussière d’acrylique poncé, il n’y a pas mieux. Des rectifications à prévoir, il faudra donc sûrement une
deuxième maquette…
N a une belle idée d’écran en céramique.
N, tu le fais et je projète ?
Aussi un dessin qui avance par à coup de 10 minutes. Comment aller vers le grand avec le minutieux, le minuscule : du temps.

Une réflexion sur « Assemblé et blanc »

  1. on a envie de voir les angles à l’oeuvre dans l’image, ou plutôt avec elle, l’aspirant dans leurs pointes, dans leur précision.
    et d’ailleurs, ce dessin (qui me fait penser aux gravures de Dürer) a tellement de précision..je cherche à reconnaître. plein de familiarités, toutes à la fois. peut-être que c’est la  précision des possibles, celle de l’invisible, du potentiel.
    pour l’écran (dont le calcul est si mystérieux..comment décides-tu des angles ?), « port d’attache » peut-être ? sinon, « champ nul » me paraît déjà mieux que « bornes », trop proche de ce qu’on voit.
    et au fait, c’est pour quelle video ?

Les commentaires sont fermés.