Archives par mot-clé : scenario

Corps rocher

Le cannibale dit qu’il sent son corps fondre, comme la lave d’un volcan. Temps de pierre.
Un buste se tourne ambré de matière rocheuse, dans le frottement interstitiel entre peau et muscle : l’écoulement de la lave en fusion. Lave
– bave.

Bave de lave, laver, lécher, avaler.

Fusion en point par point, extension, extorsion, zones de fusion.
La peau est marbrée de sol.
Nerve. Corps minéral brûlant nervé de sous-roches, auparavant, sous-jacent au présent.

Toucher la roche, dense, toucher un corps vulnérable.

TION(s)

Un objet manipulé – coquille d’huître – pour ingestion.

Une objet manipulé – chaîne de perles – déjection par le nez.

Une matière – sable noir – non manipulé – sécrétion.

La tour et la fenêtre sont la falaise.

Ingestion, déjection, sécrétion.
Corps et corps étranger. Régénération des cellules, production. Fonction, répétition, cycle.

Geste et action avec l’huître noire

Tendre le bras, l’avant-bras. Ouvrir la main. Saisir l’objet, replier l’avant-bras. Lever le bras et la main. Porter l’objet à la bouche. Pencher la tête.

Dans le creux de l’huître noire.

Strie par strie, niveau, lame, temps de fabrication de la coquille d’huître. Vitesse d’expansion, désir de s’étendre. Feuillage. Une forme complique le temps.

Le geste débute, se poursuit, se termine. Une durée déterminée du geste. L’image peut-elle finir avant le geste ? L’image filante coupe le geste.

I pose la coquille d’huître / (et sort de la pièce) / Plan de la pièce vide.

La main coquille : flou de mouvement.