Clavier automatique

Delà louvoyer sera devenu impossible. Il est temps de refaire le sens de la rue et entendre le roi hurler. Encore une fois jaillir les rincements de bouches et caractères perdus autrement que sans toi avec la foudre et l’hiver. J’approche du centre et ouvertement pouvoir avant devant facile trait du temps, retour haut marin sauvé louve criante et cheveux défaits. Entends le grand ravin, l’aurore voyante, le sens et le sort rompus, l’hiver encore au moment où tu crois que. Même n’en tiens plus compte et retourne en bas retourne au ciel retourne là bas refais ceci cela foudroyer encore pour un avant un après un souffle un cri, un cri renflé au coeur du cri il y a encore tu vois un chant. Lavé vêtue de blanc enchantée enfance même, chèvres calmes vipères dorées grain terrible au delà pourtant de ce chant serait un chant encore et obéis-moi ! obéis-moi ! Y-a-t-il encore quelque chose là, quelque chose encore qu’on entend et encore sans comprendre qu’on en comprend qu’on croierait et pourtant parti glisse souffle oublie-toi ou le encore ça encore maintenant oublie maintenant oublie encore cette statue plantée ici à ta place retourne tords vrille toi secoues /