Les lentilles d’eau

Donc c’est : de l’apparence seulement le titre est resté. Un terrain mou, du reste, à gravillons serrés. Une centaine d’obliques en barrent le chemin. Un rayon au carré pèse sur l’angle opposé. Les
nano-poils s’échappent dans l’air dans tous les sens et s’affolent, on ne les boit pas. Du vin amer avec les endives. Les gravillons gris coulent et j’en mets plein dans l’aération de la voiture.
Je me dis : est-ce que ça va nous tuer ? J’attends qu’elle sorte dans la cour et je pense à l’odeur du cuir et des teintures. Le scalpel surtout, semblait fascinant. Il fallait aller chercher du
bois pour le poël (pouale) au hangar et le chien lui courait après. Les lentilles d’eau dans le fossé matérialisent la surface de l’eau, près des vieux rails.